Vous êtes ici : Accueil > Actualité Virus > Android, nid à malwares?

Android, nid à malwares?

Android, nid à malwares? Le système d’exploitation mobile Android est devenu une proie très appréciée des cybercriminels. La dernière enquête effectuée par la firme F-Secure appuie ce regrettable constat. Ce spécialiste en sécurité informatique voulait faire un sondage général du secteur mobile face aux diverses attaques malwares. Mais avant toute chose, il est nécessaire de tirer au clair la notion exacte de malware.

Sans forcément être un virus, il peut juste être question d’un logiciel se faisant passer pour un autre logiciel ou encore d’une application qui profite des errements de l’utilisateur pour tirer profit de la vulnérabilité du système. En effet, il faudrait se méfier davantage de certaines applications présentées sur le Play Store. Une application nommée étrangement devrait éveiller le soupçon des internautes aussi bien qu’une appli dont la description est présentée en langue inhabituelle. Compte tenu de ces remarques, les propos tenus par les développeurs d’antivirus ne tiennent plus la route, eux qui sont toujours à la poursuite des fameux « virus ». Les éditeurs de solutions antivirus veulent à tout prix vendre leurs produits quitte à effrayer les utilisateurs de terminaux mobiles. Les dangers n’existent même pas à priori sur les systèmes mobiles puisque les plateformes disposent déjà d’un protocole de sécurité fiable. En effet, un utilisateur qui ne dispose pas des droits root ne peut lancer une application susceptible d’infecter le système.

De ce fait, les statistiques des malwares présents sur les systèmes d’exploitation mobiles sèment le trouble auprès des utilisateurs et non leurs véritables efficacités ou leurs niveaux d’infection. La plateforme Android arrive en tête du classement avec 79% de malwares détectés. Pas vraiment surprenant comme résultat puisque le Google Play manque sérieusement de contrôle. La boutique de Google accepte par défaut, l’installation d’applications tierces non signées, ainsi le piratage devient très facile. Le succès d’Android auprès des utilisateurs smartphones et tablettes explique l’intérêt des hackers pour cet environnement mobile de Google.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Android, nid à malwares?

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.